Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT

Pas besoin d’émarger à la Patrouille de France pour s’amuser au dessus de la rade

jeudi 10 novembre 2005
par Gilles Suchey

Une fois n’est pas coutume, Cuverville fait la pub par l’image d’un logiciel propriétaire (disponible gratuitement à condition de disposer — et c’est rarement gratuit — d’une connexion Internet haut débit). Profitons-en pour survoler Toulon et ses environs.

ALLONGéE près de son copain sur ce carré de verdure montagneux, un nid escarpé à cinq heures de marche du premier parking, elle se croit à l’abri des voyeurs en tout genre. Elle se trompe. Si le satellite qui l’observe ne distingue pas la couleur de sa culotte, c’est juste parce qu’elle porte encore son pantalon.

Jusqu’où peut pointer l’oeil des multiples engins placés en orbite ? Un logiciel accessible au grand public donne une idée de la chose : Google Earth utilise des images satellite pour établir la cartographie du monde. Le résultat est impressionnant. D’autres y travaillent aussi, la Nasa édite un programme à peu près équivalent en Open source, mais la base de données exploitée par Google rend pour l’instant sa version plus attractive. L’ambition est de permettre à l’internaute de se balader autour du globe sans bouger de sa chaise.

Survolant les continents et zoomant où bon vous semble, vous aurez vite fait de vous retrouver à quelques dizaines de mètres au dessus de votre maison, à condition d’habiter une ville ayant fait l’objet de prises de vue en haute résolution. C’est le cas des communes de l’agglomération toulonnaise.
Le logiciel autorise aussi les vols en "rase motte" pour apprécier les reliefs ; certains sites géographiques ont même droit à une modélisation 3D en sus des images satellite (New-York, par exemple. Pour Cuers et Sollies-Ville, il faudra attendre un peu).

Voici donc quelques photographies de l’agglomération en général, et de l’Arsenal en particulier. Une zone normalement préservée des regards.
Est-ce à dire que l’Etat est en danger parce qu’on s’immisce dans le "Confidentiel Défense" ? Bof... Les prises de vue datent, comme vous allez pouvoir le constater, de quelques mois sinon quelques années, certaines captures d’écran présentent donc un aspect historique. Pour vous donner envie de faire vos propres recherches.

Le port toulonnais et sa frontale (orientation ↑Sud, bien sûr) :

Elargissement de la vue précédente, pointe de la Mitre et anses du Mourillon :

Plages du Mourillon et fort Lamalgue :

Zenith Omega, préfecture, cimetière central (orientation ↑Nord) :

Au delà de Toulon. Zone commerciale de La Garde. Appréciez les espaces verts sur le parking de Grand Var (↑Nord, légende ajoutée par Cuverville) :

Un des poumons verts de l’agglomération.
Prise aujourd’hui, la photographie du cap Garonne serait sans doute plus claire et plus mitée, témoignage de l’incendie d’août 2005 (↑Sud) :

Port de la Seyne (↑Nord). On remarque que la Rotonde n’a pas encore été détruite :

Retour à l’Arsenal. Quelques bateaux bien rangés :

Un porte-avions sur le départ :

Un autre garage, celui des sous-marins nucléaires d’attaque. En dessous, le terrain de foot sur lequel on a depuis construit le Palais Omnisports Jauréguiberry :

Tiens, c’est vrai que le Palais est bientôt inauguré. A ce propos... Google Earth est vraiment très pratique, le programme permet de mesurer les distances. Depuis le temps qu’on voulait connaître l’écart entre les réacteurs nucléaires et les futures compétitions sportives ! Le trait jaune, sur la figure ci-dessous, est précisément estimé à 157 mètres :

Imprimer Imprimer

Répondre à cet article

<span style='text-transform: uppercase;'>Jauréguiberry</span>
Retour vers la rubrique
<span style='text-transform: uppercase;'>Toulon Var agglomération</span>
Dans le m?me dossier
Le palais atomique
(17/12/2005) (5 messages)
Ports militaires, villes à risque nucléaire
(06/07/2005) (2 messages)
Jauréguiberry : pastilles d’iode, mode d’emploi
(17/03/2005) (5 messages)
Nucléaire, Jauréguiberry : les éclaircissements de la préfecture du Var
(12/02/2005) (4 messages)
Falco et la sécurité nucléaire : « n’affolons pas les foules, mais un peu quand même »
(30/01/2005)
Restons calmes en attendant le cancer
(12/01/2005)
Hubert Falco : « i have a dicrim ! »
(12/12/2004) (1 message)
Nucléaire à l’arsenal de Toulon : tentative d’inventaire
(05/12/2004) (16 messages)
Jauréguiberry : arche de Noé ou abri anti-atomique ?
(27/10/2004) (3 messages)
Lagoubran 1899 : Boum ! Et après ?
(13/10/2004) (7 messages)
Les br?ves
Le palais atomique est prêt à l’emploi
(19/03/2006)
Jauréguiberry : l’invasion des taupes mutantes
(21/08/2005)
Feuilleton Jauréguiberry : on ne va pas se laisser emmerder par des vieilles pierres !
(18/04/2005)
Feuilleton Jauréguiberry : Falco rassure la presse locale
(18/02/2005) (2 messages)