Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT

Aglaé et Sidonie et tous leurs amis

mardi 1er septembre 2009
par Olivier Vermert

Avez-vous pensé à prendre un ticket pour la queue ? Oui madame, je vous parle du vaccin. Non ? Ah. Vous savez, les animaux nous détestent alors ils nous filent leurs véroles. Qu’ils crèvent ! Tous ! Et toi viens ici tout de suite. Mets ta main devant la bouche, et éloigne-toi un peu de la dame.

NOUS l’aurons bien méritée, cette pandémie. Depuis que l’OMS a décidé, le 11 juin dernier, qu’il fallait qualifier ainsi la petite grippette à Debré, on l’attend avec impatience. D’autres l’ont et ne sont pas meilleurs que nous. Notre virus s’économise pour la rentrée des classes. Pour l’instant, il a juste infesté les médias.

JPEG - 14.8 ko
Salope !

Nous avons nos morts. Enfin ! Cependant, force est de reconnaître qu’ils ne sont pas de très bonne qualité. Maladies congénitales, insuffisances respiratoires, des gens qui n’étaient pas bien vivants de leur vivant, et c’est pour ça qu’on a du mal à les prendre au sérieux. Ah, une bachelière de dix-neuf ans, blanche et en pleine forme, ce serait autre chose !

Oui, blanche.
Parce que vous allez me dire, il y a les territoires d’outre-mer, la Nouvelle-Calédonie et ses deux morts « sans facteurs de risques connus », comme le précise l’institut de veille sanitaire dans son point de situation du 25 août dernier. Je crains devoir souligner que ces gens sont noirs — et ce n’est pas être raciste que dire cela, j’ai d’ailleurs un excellent ami avocat de couleur antillaise. Soyons réalistes : on ne tient pas compte des territoires d’outre-mer quand il s’agit de compter les chômeurs, alors les malades !

JPEG - 8.8 ko
Ordure !

Le problème, c’est les animaux. Tous des bêtes. La tremblante du mouton. La maladie de la vache folle. Le chikungunya. La grippe du poulet et maintenant, celle du cochon. Il faudrait aussi parler des lapins, qui infestent nos parturientes avec leurs yeux rouges et leur myxomatose. Comment ça, la toxoplasmose ?

Le gouvernement a choisi d’organiser la panique générale avec un site intitulé pandémie-grippale.gouv. On sait que la France a commandé 94 millions de vaccins, plus 34 millions optionnels pour 2010 auprès de trois laboratoires (Sanofi-Pasteur, GlaxoSmithKline et Novartis), et planifié une campagne de vaccination. On sait aussi que les laboratoires Roche et GlaxoSmithKline, fabricants du Tamiflu et du Relenza (la concurrence), augmentent leur production d’antiviraux et affirment pouvoir atteindre, dès janvier prochain, 400 millions de doses par an.

JPEG - 17.1 ko
’Culés !

Alors d’accord, dans la foulée du professeur Debré, la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot a bien voulu admettre que le virus était « peu sévère » [1]. Et la directrice générale de l’OMS elle-même, le docteur Margaret Chan, n’a pas dit autre chose : « le virus se répand très rapidement, mais ne provoque pas de maladie sévère chez la plupart des gens », en reconnaissant que « c’est vrai, la maladie est bénigne » [2].

La France commande donc 100 millions de doses de vaccin, pas encore tout à fait opérationnel, pour protéger la population (65 millions d’individus) d’un virus certes agressif envers les gens qui souffrent de complications respiratoires, mais un peu mou du genou pour tous les autres, selon les experts.
C’est intéressant.
Cela dit on n’est jamais trop prudent. Le virus peut muter et devenir plus dangereux et dans ce cas là, on sera bien content de les avoir, les vaccins. Sauf que si le virus mute, rien ne dit que le vaccin sera encore efficace. Il en faudra un autre.
C’est intéressant.

Surtout pour quelques-uns.
Car aussi vrai que gouverner c’est prévoir, être actionnaire d’un laboratoire pharmaceutique c’est s’en mettre plein les fouilles.

Le groupe GlaxoSmithKline a vu son bénéfice après impôts gagner 11% sur le deuxième trimestre 2009. « Le chiffre d’affaires a atteint au deuxième trimestre 6,75 milliards de pounds, en progression de 15%, porté par une bonne activité dans les marchés émergents et dans la branche Vaccins » [3].

JPEG - 20.1 ko
Oh !

Le groupe Roche, quant à lui, a réalisé au premier semestre un bénéfice net en hausse de 11%, « poussé notamment par une explosion des ventes de l’antiviral Tamiflu » [4].

D’ailleurs, un courtier de Natixis ne s’y est pas trompé, en prévoyant une envolée de l’action Roche dès l’annonce de ce très très beau résultat : « Roche cumule un management avec une vision longue, un portefeuille de produits en croissance forte et pérenne, en grande partie biologiques, et un pipeline désormais renforcé par plusieurs entrées en phase III en 2008 ».
Je ne comprends pas tous les mots mais je sais ce qu’ils veulent globalement dire : on veille sur ma santé, je peux dormir tranquille.

Imprimer Imprimer

[1] « Ce que nous savons, c’est que les virus même réputés peu sévères, peuvent avoir des conséquences graves sur les populations fragiles ». Roselyne Bachelot après le décès d’une jeune fille atteinte d’une maladie grave compliquée par une infection pulmonaire, le 30 août 2009.

[2] Entretien publié dans le Monde, 29 août 09.

[3] Source : Cercle finance, 22 juillet 2009.

[4] Source : AFP, 23 juillet 2009.

  • Aglaé et Sidonie et tous leurs amis 2 septembre 2009, par stef (1 r?ponse)
<span style='text-transform: uppercase;'>Editos</span>
Dans la m?me rubrique
2012 au fond du trou
(08/02/2012)
2011 : Toulon entre en phase terminale
(25/01/2011) (5 messages)
Le canon français
(28/04/2010) (3 messages)
Réponse sanitaire évolutive
(31/12/2009)
Cuverville solidaire : “nen pendran mai”
(17/03/2009) (2 messages)
Le retour du Kermocco
(14/09/2008) (3 messages)
Un peu gauche, un peu maladroit
(19/03/2008) (5 messages)
Lettre ouverte des Amis de La Pérouse au Président du Rugby Club Toulonnais
(21/01/2008) (7 messages)
Nicolas taille patron
(15/12/2007) (1 message)
Le nouveau dictionnaire de la Réforme
(14/10/2007) (2 messages)