Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT
Rentrée à l’USTV : Président et Vice-Président sont gonflés à bloc
dimanche 18 septembre 2005

HUIT septembre 2005, premier Conseil d’administration de l’année scolaire pour l’Université del Sud Toulon-Var.
Après la médiatisation de certaines dérives au début de l’été, Président Ravaz a décidé de serrer les boulons. La fac manque toujours de liquidités et chaque unité d’enseignement, chaque service administratif, chacun ici doit participer à la grande campagne d’économie visant à renflouer les caisses. Voilà en tout cas une des orientations défendues par la direction lors du Conseil (vigilance sur les comptes, plan de réduction des dépenses des services généraux, dépenses pédagogiques soumises à l’application stricte de la norme ministérielle).
L’autre orientation concerne le développement de l’université. Président envisage ainsi à court terme : 1/ la création d’un Institut National Polytechnique ; 2/ la création d’un Institut Universitaire sur les Sciences de la Mer et le Patrimoine Marin ; 3/ la création d’un Institut de Droit Social. On pourrait ajouter le projet de Centre Hospitalier Universitaire dont Président nous parlait voilà quelques semaines.
Les esprits chagrins (au nombre desquels on comptera les vacataires excédés qui s’organisent ces jours-ci en ameutant la presse) trouveront sans doute contradictoires les deux orientations ci-devant exposées, car ils savent (comme Président Ravaz) que l’Etat et les collectivités locales impliquées dans les projets de développement lâchent les subventions a posteriori, ou alors très a posteriori. L’établissement s’est déjà fait piéger à ce petit jeu, et pas plus tard que cette année. La direction s’appuie d’ailleurs sur ces retards de subventions (qui ne lui sont pas imputables, c’est pratique) pour justifier les ennuis financiers.
Comme cela se dit sur le campus : « tout ceci est fort confus et ne trouve sa cohérence que dans les ambitions extra-universitaires de monsieur le Président » (en fait, ce n’est pas exactement ce que nous avons entendu, mais la bienséance journalistique nous empêche de reproduire les mots de nos interlocuteurs. Espérons que devant leurs étudiants, les profs utilisent un langage moins vert).

Pendant ce temps, Vice-Président Oueslati reprend des couleurs. Il n’a finalement pas trop souffert de l’odieuse campagne diffamatoire orchestrée par Cuverville. Oh, certes, on trouvera bien deux ou trois personnes mal renseignées pour froncer les sourcils sur son passage, mais au fond rien de très grave. Aussi peut-il sereinement penser à l’avenir. Il aurait déjà dévoilé à quelques collègues ce dont personne ne doutait, à savoir son intention de devenir Président Oueslati à la suite de Président Ravaz.

Comme cela se dit sur le campus : « on compte de nombreux impayés en fac toulonnaise, et deux impayables ».

Imprimer Imprimer

Répondre à cette br?ve

<span style='text-transform: uppercase;'>Une rentrée universitaire</span>
Retour vers la rubrique
<span style='text-transform: uppercase;'>Toulon Var agglomération</span>
Dans le m?me dossier
USTV : la marche funèbre
(23/10/2005) (1 message)
USTV : je te tiens, tu me tiens...
(06/06/2005) (10 messages)
USTV : la gabegie par l’exemple
(26/05/2005) (3 messages)
La fac de Toulon sombre lentement
(23/05/2005) (2 messages)
Les br?ves
Séance de voeux à l’USTV
(10/01/2006)
USTV : retour à la normale
(04/12/2005) (3 messages)
UDF : d’une université à l’autre...
(03/09/2005)
Correctif : finalement, le Conseil d’administration de l’USTV ne sanctionne plus la gestion de l’établissement
(30/06/2005)
USTV : Les vice-présidents conseillers régionaux ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît
(29/06/2005)
Le Conseil d’administration de l’USTV sanctionne la gestion de l’établissement
(01/06/2005)