Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT

Contributions toulonnaise et militaire au débat sur l’identité nationale

mercredi 6 janvier 2010

LE 23 décembre dernier, Henri Guaino, conseiller très spécial d’un Président de la République à talonnettes, déclarait que « la mondialisation [avait] fragilisé les identités » et posait la question de savoir s’il restait un « consensus national aujourd’hui ? » [1]

Le même jour, André Glucksmann, dont l’organisation capillaire hésite de plus en plus entre Marianne (à l’époque où elle était incarnée par Mireille Mathieu) et Jeanne d’Arc prête à bouter l’envahisseur hors de France, se laissait aller à quelques élucubrations historicisantes selon lesquelles « jadis, la France était un peuple de paysans qui vivaient dans une sorte de sérénité antique » [2] alors qu’« aujourd’hui les enfants du siècle se déplacent et ils sont dans une angoisse d’être déracinés » [3]. Déracinés, un mot cher à Barrès dont le thème du retour à la terre est repris tous les six mois par notre Président.

Le débat sur l’identité nationale avait déjà eu lieu à Toulon au début des années 40. Le commandant Davin, érudit local et membre éminent de la Société Des Amis du Vieux Toulon [4], avait tenté d’y apporter sa contribution car selon lui, l’« unité française » était alors très « ébranlée ». Alors que les rois de France avait bâti un édifice solide, en écartant les femmes du trône pour éviter toute malfaçon dans la maison France, celle-ci se retrouva à terre par la défaite de 1940. Or la ruine de ce beau pays ne trouvait qu’une cause : « l’idéologie de 1789. Les divers symptômes de la décadence française furent tous les produits d’une même aberration : le développement des idées démocratiques entraînant soit un affaiblissement de l’autorité, soit une altération du sens national, soit ces deux maux à la fois ». Pour lui, « une condition s’impos[ait] : [exercer] notre esprit à ne plus penser allemand, anglais, américain, russe, turc ou chinois mais ne [penser] qu’à la France seule, c’est ce que faisaient nos grands rois ». Davin lançait dans son exposé un cri du coeur : « Puisse le futur redressement de la France n’être pas encore manqué par la faute de cette satanée démocratie ».

Les désirs du Commandant Davin ne furent pas exhaussés, mais sa pensée perdure. Le Président de la République n’a-t-il prononcé dans son joli discours de Chapelle en Vercors le 12 novembre 2009 que « depuis deux cents ans, à part l’expérience sanglante de la Terreur, nul totalitarisme n’a menacé nos libertés » ? Lionel Luca, député des Alpes-Maritimes, accuse de son côté la gauche d’avoir « depuis le régime de Vichy [...] un problème avec la Nation » et la droite modérée d’avoir capitulé « au nom d’un idéal fédéraliste européen » [5]. Lionel Luca en veut à cette anti-France qui a érigé « la repentance (...) en système, a fait des cours d’histoire une flagellation permanente sur les crimes commis par tout ce qui a représenté la France au cours des siècles et plus particulièrement pendant la période coloniale assimilée à l’esclavage ».

Un ancien directeur du Service Action des Services Secrets français ne désespère pas de ranimer la flamme. La "poésie" dont sont extraits les vers ci-dessous a été publiée dans la dernière plaquette annuelle, celle de 2009, de la promotion "Maréchal Bugeaud" (1958-1960) de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr.

Restons à droite : Ségolène Royal souhaite « remettre des règles » contre ce qui « fragilise la nation » [6]. Qui dit règles, dit traditions. Traditions qui glorifient les vraies valeurs de la France vraie. Les élèves de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, décidément à l’honneur, ont relancé en 2004 « le Demi-Tour », une ancienne fête de l’École où était retourné tout ce qui pouvait l’être. Avec la réforme « ESM 2002 », il n’était plus possible à nos braves soldats de célébrer la kermesse du 240 [7].

Les élèves de l’époque sont allés chercher au plus profond de l’identité nationale leur tenue de kermesse. Rappelons que ces types sont aujourd’hui officiers de l’armée de terre ou de la gendarmerie. L’image figure parmi d’autres sur le site de la promotion "Général Vanbremeersch". Inscription : Tu niques la DGER... Dégage ! [8]. L’origine de l’autre image, celle dont se sont servis ces jeunes gens incarnant l’avenir de la France éternelle, ne souffre aucune ambiguïté.

SJ

Imprimer Imprimer

[1] Source : Le Figaro, 23/12/2009.

[2] Notez la poésie du propos mais aussi son ineptie, en cliquant là par exemple

[3] Source : Orange actu et lefigaro.fr, 23/12/2009.

[4] Société dont Ch. Bottarelli soulignait le conservatisme d’alors

[5] Voir le site de l’intéressé.

[6] Source : AFP, 28/10/09.

[7] Fête des élèves pour exprimer leur impatience à quitter les Écoles à 240 jours de la fin de la scolarité.

[8] DGER : Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche, où se déroulent les cours suivis par les élèves des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Répondre à cette br?ve

<span style='text-transform: uppercase;'>Qualité France</span>
Dans la m?me rubrique
Quand la Marine met du plomb dans l’Éducation nationale
(31/01/2011) (7 messages)
Régionales 2010 : un nouveau fauteuil pour le cumulard Hubert Falco
(01/03/2010) (5 messages)
Devedjian / Madelin : "la lamentable équipée de deux étudiants"
(08/12/2009) (6 messages)
Falco, le mauvais exemple des fusillés
(09/11/2009) (2 messages)
Reconversions (2/2)
(04/10/2009)
Reconversions (1/2)
(02/10/2009) (1 message)
Hubert Falco, le spécialiste
(03/04/2008) (6 messages)
La démocratie participative peut ne pas être un concept marketing (seconde partie)
(21/01/2008) (1 message)
La démocratie participative peut ne pas être un concept marketing (première partie)
(11/12/2007) (1 message)
Maryse Joissains : Toulon exporte ses cerveaux
(02/09/2007) (4 messages)
Les br?ves
Sarkozy annonce la création de 30.000 places dans la fonction publique
(13/09/2011)
Cuverville vote Falco !
(16/02/2011)
Signes, 2 janvier 2011 : un jour heureux
(11/01/2011)
Arthur Paecht défendra les anciens combattants
(18/11/2010) (2 messages)
C’est la saison des amours : Mariani, Falco et Couderc lèvent le Pied-noir
(08/02/2010)
Petite contribution de Patrick Devedjian au débat sur l’insécurité
(01/12/2009) (5 messages)
Dîtes non aux incivilités : poursuivez votre maire !
(30/11/2008) (4 messages)
Un Tour de France hautement symbolique
(23/10/2008)
Hubert F. et les bidasses en folie
(09/09/2008)
Die gross nostalgie
(21/08/2008) (5 messages)