Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT

« Comme langue de bois vous êtes un champion, Hubert Falco »

lundi 15 novembre 2010

...Propos tenus le 11 novembre dernier par Jean-Jacques Bourdin sur RMC, en conclusion d’un entretien téléphonique avec le maire de Toulon qu’on imagine le doigt sur la couture du pantalon : pour un secrétaire d’État aux anciens combattants, c’est finalement la moindre des choses.

MP3 - 1.8 Mo

Hubert est donc champion : il peut rentrer au bercail avec une médaille. Depuis ses débuts au gouvernement, son attitude participe à la fois de calculs électoralistes (complaisance vis à vis des partisans de l’Algérie française) et d’un esprit de cour (lustrage des pompes présidentielles).

Au ministère, il a défendu puis installé une « Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie » pourtant très controversée depuis l’origine, car directement corrélée à la loi sur le "rôle positif de la colonisation française" du 23 février 2005. Le vice président du Conseil d’administration de cette fondation dirigée par Claude Bébéar se nomme Hamlaoui Mekachera, il est l’instigateur de la loi. Le CA compte cinq représentants de l’État et un quarteron de généraux, selon le terme facétieux employé par la LDH, des généraux niant l’implication de l’armée dans l’utilisation de la torture pendant la guerre d’Algérie. Hubert Falco a confié au CA le soin de choisir « les chercheurs qui lui sembleront le plus à même d’apporter leur pierre singulière à l’édifice de la mémoire », autant dire que les voyants sont au vert pour réviser l’Histoire [1].

Mais pour se soumettre aux nostalgiques de l’Algérie française comme l’ont fait avant lui, avec goût et méthode, tous les maires de Toulon depuis les années soixante (Maurice Arreckx, François Trucy, Jean-marie Le Chevallier) Hubert Falco doit utiliser le mensonge. Il faut dire que les temps ont changé et qu’il est important de savoir se montrer pudibond et hypocrite en matière de mocheté réactionnaire. Alors Hubert Falco ment, effrontement, quand il fait mine de ne pas connaître la stèle en hommage à l’OAS érigée à Marignane. Il connaît évidemment son existence, comme il connaît celle d’un monument semblable à Toulon construit bien plus tôt et illuminé chaque nuit aux couleurs du drapeau français [2]. Son mensonge se double d’une félonie car il lui permet de cautionner à mots couverts les actes de l’OAS. En cette période où on nous bourre le mou avec les 40 ans de la mort de De Gaulle, continuer de se taire sur l’OAS, c’est tirer encore une fois sur la voiture du général [3].

Verbe lâche, pensée fuyante. Pathétiquement drôle ou drôlement pathétique, c’est selon. En conclusion, Bourdin pose à Falco une question dont tout le monde se fout, mais sa réponse... Ah ! Sa réponse !
« — À titre personnel, est-ce que vous pensez qu’il faut garder Fillon ?
— Moi à titre personnel, je crois qu’il faut garder le Président de la République
 ».

Après sa performance sur RMC, on l’entendra sur RFI ânonner les notes que ses conseillers ont rédigées sur Maurice Schumann et les larmes versées par De Gaulle — toujours lui —, un entretien qui s’achèvera sur un ultime bottage en touche à propos des attentats de Karachi et du blocage de certaines pièces par le président de l’Assemblée nationale. Champion du monde.

INVITE MATIN 11/11 Hubert Falco
(07:55)
Imprimer Imprimer

[1] pour en savoir plus, se reporter à la tribune de François Gèze et Gilles Manceron dans Le Monde.

[2] Voir en particulier la lettre ouverte de la LDH datant de mars 2006. Peut-être Hubert ne lit-il pas son courrier ?

[3] Hubert est un sacré tireur : il avait déjà tiré sur les fusillés de la Première Guerre mondiale.

Répondre à cette br?ve

<span style='text-transform: uppercase;'>Toulon Var agglomération</span>
Dans la m?me rubrique
Toulon : les sirènes de l’extension universitaire
(27/11/2011) (7 messages)
Le technopôle de la Mer sera construit en plein champ
(18/09/2011) (4 messages)
Lettre ouverte aux pétitionnaires en faveur du tramway
(13/02/2011) (4 messages)
Journal de la traversée de Toulon, 1990-2010
(25/01/2011) (3 messages)
Journal de la traversée de Toulon, 1970-1990
(14/01/2011) (2 messages)
Aménagement urbain : place à la politique du vide (2/2)
(28/11/2010) (1 message)
Aménagement urbain : place à la politique du vide (1/2)
(14/11/2010) (2 messages)
TCSP toulonnais : bus ou tramway, M. Chenevard nous mène en bateau
(09/11/2010) (9 messages)
Philippe Vitel dans les fanges de la droite
(10/10/2010) (1 message)
La révocation de Laroussi Oueslati
(07/06/2010) (10 messages)
Les br?ves
Le Las, une rivière dans la ville
(04/01/2012)
Bienvenue à Toulon, ville bleue et fleurie
(29/11/2011) (1 message)
Octobre 2011 : Falco fait adopter le principe du BHNS en douce
(15/10/2011) (2 messages)
La carte grise m’a rendu vert
(13/09/2011) (4 messages)
Joël Canapa aime toujours autant l’université toulonnaise
(03/02/2011) (7 messages)
Y a cent ans déjà qu’c’est l’tramway qui march’ le mieux
(14/01/2011)
De retour à Toulon, Hubert Falco prend le dossier de la petite enfance à bras le corps
(07/12/2010)
Complexe aquatique d’Hyères : le prix de l’eau flambe !
(09/07/2010) (1 message)
Programme culturel ou combat d’arrière Garde ?
(06/06/2010)
Falco Gargantua de la politique
(08/05/2010) (2 messages)